Die Cookies gewährleisten ein reibungsloses Funktionieren unserer Webseite. Indem Sie weiter surfen, akzeptieren Sie deren Nutzung.Weitere InfosIch akzeptiere

Die Weinköniginnen des Elsasses

Les vins en Alsace, c’est tout une histoire, alors il est tout naturel d’élire des reines des vins. L’Alsace est actuellement la seule région française à élire des reines des vins depuis 1954.

Mais attention à ne pas les confondre avec des miss. Elles sont certes jolies, mais elles sont surtout élues pour leurs connaissances viniques. D’ailleurs, la plupart d’entre-elles poursuivent leurs études dans ce milieu. Marie-Odile Goefft, élue en 2004, est aujourd’hui avocate spécialisée dans le droit de la vigne et du vin ou encore Aurélie Schneider, reine des vins d’Alsace 2013, prépare un master de responsable commercial et marketing après avoir obtenu une licence en vin et commerce.

Bien que moins connue en France, le phénomène se perpétue depuis des années en Allemagne. La reine élue devient alors salariée et est vénérée telle une rock star. Ambassadrice des vins, elles ont surtout comme missions de promouvoir les vins d’Alsace, les vignobles, les professions viticoles et l’œnotourisme. Par ailleurs, elles écrivent elles-mêmes leurs discours et s’impliquent dans leur fonction honorifique.

La première couronnée, Marguerite Binner-Bannwarth, reine des vins d’Alsace 1954, est devenue au fil du temps une véritable « reine mère » pour ses successeurs. Son deuxième couronnement s’est déroulé à la Foire aux Vins de Colmar et s’est fait à l’applaudimètre. Le comité des reines des vins d’Alsace, créé le 27 mai 2011, regroupe 160 souveraines et dauphines issues de plusieurs générations. Certaines font la fierté de la famille ou du village et d’autres encore perpétuent la tradition familiale. Dans certaines familles, plusieurs générations sont promues au titre de reine des vins d’Alsace. C’est le cas par exemple dans la famille Klinger dans laquelle mère et fille ont été élues en 1974 et 2002 respectivement.

Ce concours impulsé par Georges Lasch, alors président de la chambre de commerce à Colmar, devient commissaire général. Leur couronnement est aujourd’hui supervisé par le Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA) et COLMAR EXPO. Cette année encore, vous croiserez certainement la reine des vins d’Alsace, aux détours des stands de la Foire aux Vins d’Alsace à Colmar.